71e anniversaire

du drapeau du Québec

21 janvier 2019

PhotoDeMartinAlarie3251
Signature
PhotoDeMartinAlarie3362
PhotoDeMartinAlarie3355
PhotoDeMartinAlarie3352
PhotoDeMartinAlarie3340
PhotoDeMartinAlarie3337
PhotoDeMartinAlarie3332
PhotoDeMartinAlarie3326
PhotoDeMartinAlarie3321
PhotoDeMartinAlarie3318
PhotoDeMartinAlarie3312
PhotoDeMartinAlarie3300
PhotoDeMartinAlarie3283
PhotoDeMartinAlarie3268
PhotoDeMartinAlarie3240
PhotoDeMartinAlarie3237
PhotoDeMartinAlarie3228
PhotoDeMartinAlarie3223
PhotoDeMartinAlarie3210
PhotoDeMartinAlarie3169
PhotoDeMartinAlarie3024
PhotoDeMartinAlarie2978
PhotoDeMartinAlarie3001
JD-allocution

Saviez-vous que la fleur de lys de notre drapeau aurait été inspirée par les crapaud qui ornait la bannière de Clovis, le roi des Francs, au Ve siècle de notre ère?

Selon l'historien Gilles Laporte, conférencier invité lors de l'Hommage au drapeau le 21 janvier 2019 à Laval, ce pourrait être le cas!

Cela n'est qu'une des nombreuses anecdotes que les invités à l'Hommage au drapeau ont pu découvrir au cours de son exposé fort intéressant.

M. Laporte a fait sa présentation suite aux discours protocolaires d'usage de Marc Demers, maire de Laval, Jean Desautels, président de la SNQL, et Christopher Skeete, député de Sainte-Rose et adjoint parlementaire du premier ministre qui représentait le gouvernement du Québec.

La levée du drapeau s'est faite à l'extérieur, mais le public y a assisté depuis la salle du conseil de l'hôtel de ville, le froid mordant freinant même les ardeurs des plus audacieux.

Parmi les invités, soulignons la présence de Francine Charbonneau et Saul Polo, députés de Mille-Îles et Laval-des-Rapides, ainsi que de

Louise Lortie, présidente de la Commission scolaire de Laval. On pouvait également y voir plusieurs conseillers municipaux ainsi que de nombreux  membres de la Société nationale du Québec à Laval. La cérémonie s'est conclue dans le Salon des Communications de l'hôtel de ville où la mairie offrait le vin d'honneur.

Pour l'an prochain, la SNQL souhaite ouvrir l'événement au grand public et le rendre accessible à tous. Les modalités ne sont pas encore arrêtées, mais il faut entre autre trouver un lieu suffisamment grand pour accueillir des milliers de personnes. La Place Bell, peut-être? On y pense! Vous avez des suggestions? Faites-les nous parvenir à l'adresse apparaissant sous la rubrique «Contact» de ce site.